Le Clos de la Tuilerie
Tourisme

En attendant de vous recevoir au Clos de la Tuilerie, vous trouverez ci-dessous quelques textes pour découvrir la Haute-Provence, pour vous mettre l'eau à la bouche et quelques liens pour vous aider à préparer votre voyage...

Entre Alpes et Provence, un certain art de vivre...
Entre Alpes et Provence, un certain art de vivre...
puce Le mythe 04
Certains disent de la Haute-Provence que c'était un désert. Vu de Paris ou de Strasbourg c'est un peu l'impression que l'on peut en avoir. De fait, la Haute-Provence est un grand blanc sur beaucoup de cartes... La pauvreté économique passée de ce pays fut peut-être sa plus grande chance. Il était resté sans industries (ou presque), sans fumées (ou presque), sans défigurations (ou presque). Il l'avait payé cher, mais il avait gardé son ciel pur, ses paysages, ses sites, ses richesses géologiques, floristiques, faunistiques, archéologiques et architecturales. Et ses hommes, les "montagnards", les "gavots" avaient gardé leur particularisme local, leur langue, quelque chose de leurs coutumes et de leurs libertés communales. Quand l'urbaniste Meyer-Heine proclamait, il y a vingt ans, que le principal capital économique de ce pays était son ciel, son soleil, ses espaces, ses paysages, ses richesses naturelles, archéologiques et monumentales, beaucoup le prenait pour un rêveur et un idéaliste dangereux. On brandit aujourd'hui ses prophéties, pour justifier la nécessité de protéger la "qualité de vie" et faire de la Haute-Provence «une immense réserve de santé pour l'Europe», puisqu'elle est plus que toute autre, une terre d'harmonie et de synthèse.
Une récente enquête à grand retentissement a démontré que la nation tout entière était maintenant consciente de l'importance de ce capital : la Haute-Provence arrive en tête dans la liste des "régions où il fait bon vivre" !
Certes, il y a là encore un reste d'idéalisme : ce pays dur est exigeant ; il ne se livre pas facilement. Mais des millions de gens en rêvent, dans les zones de brumes et dans les plats pays. On ne cesse de penser au pays où fleurit l'oranger, au pays du soleil et des grands espaces, au pays où nichent à la fois les flamants et les circaètes, où l'on reçoit à la fois chaque jour l'air de la mer et celui des plus grandes Alpes. C'est le mythe 04.
Pierre MARTEL.
puce La Provence de Giono
Il existe une autre Provence, secrète et envoûtante : celle de Giono. Emboîtez-lui le pas !
Il faut bien l'avouer, le Luberon, c'est une Provence un peu trop balisée, un peu trop parisienne aussi. Alors qu'il suffirait de filer quelques dizaines de kilomètres plus à l'est pour basculer dans un autre univers, moins ostentatoire, plus secret, plus typé sans doute. Un monde plein de trempe, à l'image des personnages et des paysages qui ont fait danser la plume de Jean Giono, le romancier natif de Manosque. Car le must, c'est bien la Haute-Provence.
Ce monde à la lisière des Alpes présente une singularité exceptionnelle. Il panache des paysages dantesques et des huis clos géographiques avec des décors plus nuancés et plus ouverts. Merveilleux conteur, animé d'un verbe au lyrisme puissant, Giono a parfaitement restitué l'ambiance de ces micro-régions à la personnalité affirmée. Prenez la Montagne de Lure ; qui a jamais entendu parler de ce long massif à l'allure rêche et sauvage, culminant à 1826 m, dont les solitudes désolées sont encore vouées au pastoralisme ?
Plus au sud, voilà le pays de Forcalquier, qui a copieusement nourri l'imaginaire de l'écrivain. Ce terroir riche, formé de collines ondulant entre 600 et 800 m d'altitude, résolument agreste, est composé d'un semis de villages reliés entre eux par un réseau de petites routes peu fréquentées.
Ne manquez pas les villages perchés, dont Simiane-la-Rotonde, Banon, ou encore Lurs.
À l'est de la Durance, le Plateau de Valensole a lui aussi eu les honneurs de la verve de Giono. Cette énorme masse tabulaire, campée entre 500 et 600 m d'altitude, crayonnée de champs de lavande, présente une beauté âpre si justement évoquée dans "Que ma joie demeure" : la force de l'ennui, de l'attente, les caractères tendus vers un ailleurs improbable, toute cette matière littéraire prend chair dans ce contexte naturel.
©Lonely Planet Magazineouvre une nouvelle fenêtre, 2006.

Simiane-la-Rotonde
Simiane-la-Rotonde
Un département aux paysages variés
Un département aux paysages variés
Avec un territoire de 6 935 km² et seulement 146 000 habitants, le département des Alpes-de-Haute-Provence est l'un des plus grands de France et l'un des moins peuplés : environ 20 habitants au km². C'est le pays des grands espaces protégés où l'on se sent seul au monde.
Frontalier de l'Italie, entre les Alpes et la Provence, c'est une terre de contrastes. Ici, on passe en quelques kilomètres d'un plateau rocailleux couvert de lavandes où chantent les cigales à l'orée d'un bois de mélèzes où jouent les marmottes. L'altitude varie de 260 m à 3 450 m. La végétation s'étage depuis le chêne vert et l'olivier, typiquement méditerranéens, jusqu'à une végétation subalpine faite de pins à crochets, d'épicéas et de pelouses alpines. Entre ces deux types de végétaux, chênes verts et landes à genêt laissent place en montant en altitude aux hêtres et pins sylvestres.
Contraste climatique, contraste végétal, mais aussi contraste géologique. À l'ouest de la Durance, rivière provençale par excellence, on aperçoit les courbes languies sagement orientées est-ouest de la Montagne de Lure et du Luberon. À l'est, le relief, très accidenté, est constitué de hautes chaînes soulevées et plissées plusieurs fois lors de la formation des Alpes. Dans ces paysages grandioses, des torrents furieux ont taillé de  formidables gorges comme celles du Verdon et les derniers glaciers ont laissé des lacs d'altitude aux eaux turquoises. Le Lac d'Allos, entouré de cimes enneigées dix mois par an, situé à 2 230 m, est le plus grand lac d'altitude d'Europe.
©O.T. des Alpes-de-Haute-Provence.ouvre une nouvelle fenêtre


Liens
Office de Tourisme des Alpes-de-Haute-Provence Office de Tourisme des Alpes-de-Haute-Provenceouvre une nouvelle fenêtre
Gîtes de France des Alpes-de-Haute-Provence Gîtes de France des Alpes-de-Haute-Provenceouvre une nouvelle fenêtre
Office de Tourisme de Valensole Office de Tourisme de Valensoleouvre une nouvelle fenêtre
Parc Naturel Régional du Verdon Parc Naturel Régional du Verdonouvre une nouvelle fenêtre
Parc Naturel Régional du Luberon Parc Naturel Régional du Luberonouvre une nouvelle fenêtre